Au sous-sol de l’hôtel de la SNCF

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama

Il y a un temps, les sous-sols de l’hôtel de la SNCF à Montauban étaient le repère de vagabonds, voleurs, filles de joie et autres personnes dites indésirables par les bien-pensants. Jamais fréquentés par les employés de l’hôtel, le grand couloir et les nombreuses pièces du sous-sol étaient considérés comme une zone de non-droit, bien sombre et sans ventilation : une atmosphère au-delà du glauque et des odeurs nauséabondes avaient de quoi effrayer le diable en personne ! La misère et la terreur y régnaient, sans foi ni loi. Aujourd’hui, on n’y trouve plus personne, sauf que certains montalbanais affirment que le fantôme d’une jeune fille, Irina, déambule dans le sous-sol  la nuit avec son petit ourson en peluche dans une de ses mains et une hachette dans l’autre ; et n’hésiterait pas à découper en plusieurs morceaux toute personne qui s’y aventurerait. La légende dit qu’Irina aurait été une petite fille orpheline assassinée atrocement à l’âge de 7 ans durant l’hivers 1946, dans ce sous-sol, plus exactement dans la pièce des machines… Après plusieurs disparitions mystérieuses, personne n’ose y pénétrer, les autorités ayant même barricadé les portes d’entrée… et de sortie.

Une réflexion sur “Au sous-sol de l’hôtel de la SNCF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s